Apprendre une langue étrangère n’est pas forcément le parcours du combattant que l’on pourrait croire. Si enfant, nous avons acquis notre propre langue de manière quasi-spontanée, c’est bien que notre corps et notre cerveau sont configurés pour que nous parlions.

De la même façon, vous initier à un nouvel idiome vous demandera un peu de motivation et de la régularité. Mais avec de bonnes pratiques, le soutien de professeurs et des supports adaptés, cela peut conduire à un véritable épanouissement.

Alors, voici quelques étapes, dont il vous faut avoir conscience, pour vous réaliser pleinement dans votre apprentissage .

La langue maternelle compte

Même si la langue que vous apprenez semble n’avoir que très peu de points communs avec votre langue maternelle, la manière dont vous avez fait l’acquisition de cette dernière peut grandement vous aider.
En effet, tout petit, vous avez intégré des habitudes de règles grammaticales de manière quasiment automatique.

En apprenant une nouvelle langue, vous vous baserez sur ces usages, mais vous vous exercerez aussi à les déconstruire. Ainsi, votre cerveau élaborera de nouvelles structures, composées à la fois de choses semblables et de choses différentes aux deux langues.

Travaillez les bases

Tout d’abord, vous devez essayer de comprendre si vous êtes plutôt visuel ou auditif. En effet, cela vous orientera sur les meilleures pratiques à adopter dans vos méthodes de travail.

Puis, concentrez-vous sur la prononciation, la grammaire et le vocabulaire. Par exemple, vous pouvez investir dans un petit carnet sur lequel vous noterez, chaque jour, une vingtaine de mots. Apprenez-les, dites-les à haute voix et essayez de les mémoriser.

Enfin, dès que vous avez un doute, pensez à vérifier les règles de la langue que vous apprenez.

Ainsi, petit à petit, vous vous sentirez renforcé dans votre pratique, grâce à ce socle de connaissances.

Pratiquez, pratiquez, pratiquez

Effectivement, rien de mieux que d’écouter une langue, à l’école, à la télévision ou en immersion, pour l’appréhender de manière globale.

Écoutez, puis répétez ce que vous entendez. Votre cerveau mémorisera d’autant plus que vous faites cela régulièrement.

La lecture est, de même, une bonne méthode d’acquisition. Ne vous arrêtez pas de lire quand vous ne connaissez pas un mot, essayez de percevoir la langue dans son ensemble.

Et puis, parlez aussi souvent que vous en avez l’occasion. En cours, n’ayez pas peur de vous tromper à l’oral, c’est généralement par l’erreur et par son analyse que l’on apprend le mieux.

Regardez les enfants, ils tombent de nombreuses fois avant de savoir marcher !